Les conseils de Virginie 25 mars 2020 - Nutrition


Cantonnées naguère aux pharmacies des babas cool, les huiles essentielles sont aujourd’hui valorisées à l’université et à l’hôpital. Nous avons rencontré Virginie Brevard, pharmacienne aromathérapeute, pour connaître les vertus préventives de ces élixirs, mais aussi les mises en gardes et les contre-indications liées à un usage inadéquat.
Autre champion de l’anti-stress, anti-déprime et stimulateur d’immunité, le câlin est fêté chaque 21 janvier. Des câlins , des huiles de bien-être… Commençons l’année avec une bonne résolution qui sera bonne pour notre santé : être dé-ten-dus !

Les conseils de Virginie

Virginie Charreau, diététicienne nutritionniste, nous explique comment continuer à se faire plaisir tout en gérant les quantités de nourriture absorbées ! En effet, qui dit confinement dit mobilité réduite… et besoins énergétiques en baisse. Par ailleurs, le confinement génère du stress, qui peut induire une surconsommation d’aliments énergétiques qui ne sera compensée par aucune des dépenses physiques habituelles. Un cocktail parfait pour prendre du poids et pour mettre en péril sa santé cardiovasculaire, hormonale, cognitive, orthopédique…
Virginie nous conseille :
— de veiller à bien boire (de l’eau) ;
— d’ajuster les quantités de nourriture servies : testons l’usage d’assiettes plus petites, apportons à table les assiettes servies et non le plat cuisiné ; lorsque l’on mange les bonnes quantités, on ressent naturellement une petite faim avant de manger environ 3 à 4 fois par jour ;
— de manger lentement : manger en moins de quinze minutes ne laisse pas le temps à l’histamine, un neurotransmetteur sécrété par la mastication, de transmettre le message de satiété au cerveau ;
— de manger des fruits et légumes (frais, surgelés ou en conserve) : riches en fibres et en eau, ils sont rassasiants sans apporter beaucoup d’énergie ;
— de limiter les aliments très gourmands (fromages, sucreries et chocolat, boissons sucrées et alcoolisées…) : à réserver pour un jour en particulier, toujours le même moment, afin de garder un rythme et un cadre temporel pour ces gourmandises ;
— de profiter de ce temps pour manger équilibré, se remettre à cuisiner des produits frais et se déshabituer des plats cuisinés ultra-transformés, trop riches en graisse et en sucre.
Si vous sentez que le stress vous dirige vers les placards, accordez-vous une activité artistique, un moment pour vous dans la salle de bain, sur le balcon… pour respirer, créer, rêver… et stimuler les autres sens que celui du goût. Il existe beaucoup d’applications qui invitent au calme, à la détente, et qui peuvent vous aider.

Crédits

Vidéo : © Ethnomedia / jcm pour Apivia Prévention
Photos : © xxx / Fotolia.com