Visuel du podcast Les voix de la prévention

Claire Oppert est violoncelliste et musicothérapeute. Elle a commencé à jouer pour de jeunes autistes à la fin des années 90, puis s’est aventurée dans des Ehpad et des unités de soins palliatifs. Elle nous raconte comment est né le « pansement Schubert », ce soin par la musique qui peut diminuer la douleur et redonner de la joie. 

Les voix de la prévention
Claire Oppert, la musicienne soignante
Les voix de la préventionClaire Oppert, la musicienne soignante

Lorsqu’elle a quatorze ans, à la fin de son premier concert, une femme vient à la rencontre de Claire Oppert, alors jeune musicienne, et lui dit : « Si vous aviez été médecin, vous m’auriez guérie ». Je me souviens de « l’onde de choc que ses paroles provoquèrent en moi », écrit-elle dans son livre Le pansement Schubert, paru aux éditions Denoël en 2020.

Fille d’un médecin à qui il arrivait de jouer un nocturne de Chopin en guise de visite médicale, Claire Oppert a grandi entre médecine et musique, deux sources qui nourrissent le chemin singulier et passionnant de cette artiste soignante, comme elle aime se définir, et qui avait en elle, bien avant d’intégrer les rangs de l’Ecole d’art thérapie de Tours, le désir de faire vibrer les cordes de son violoncelle pour ceux que la maladie ou le handicap enferment dans la douleur ou la solitude, et chez lesquels elle va chercher ce qui est encore intact et peut être source de joie.

Claire Oppert est violoncelliste, diplômée du Conservatoire Tchaïkovski de Moscou, titulaire d’une licence de philosophie et d’un diplôme universitaire d’art-thérapie.

 

Couverture du livre de Claire Opper, Le pansement Schubert

Crédits

Interviews, décryptages d’études médicales et scientifiques, questions d’actualité, témoignages et conseils, dans Les voix de la prévention, les acteurs de la santé nous expliquent les enjeux de la prévention.

Podcast : © Apivia Prévention & Ethnomedia
Auteur : Jean-Christophe Moine
Son : Séverine Roly
Mixage : David Trecos
Musique : Prélude de la Suite pour violoncelle seul de Jean-Sébastien bach, Andante du Trio opus 100 de Franz Schubert et Après un rêve de Gabriel Fauré, interprétés par Claire Oppert.