Campagne de prévention du VIH : trêve de polémique, le message est important

Les affiches sur le thème « Les situations varient. Les modes de protection aussi » ont beaucoup fait jaser, mais l’information fondamentale n’a hélas pas été relayée : le préservatif n’est plus le seul rempart contre le virus du sida.

La polémique autour d’une campagne de prévention du VIH s’adressant spécifiquement aux hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes a pris une tournure passionnelle et des proportions nuisibles. Sans doute le contexte politique a-t-il exacerbé les tensions. Sans doute une partie de la société reste-t-elle indécrottablement homophobe. Sans doute les communicants de Santé publique France qui ont conçu ces affiches ont-ils été mal inspirés. On ne rentrera pas dans ces considérations, chacun se fera son idée.

Du point de vue de la prévention, c’est en tout cas un fiasco, car si les médias se sont largement fait l’écho de la discorde, ils semblent être passés à côté du message véhiculé par cette campagne : il n’existe plus seulement une, mais DES façons de se protéger et de protéger ses partenaires du VIH. Bien sûr, le préservatif reste incontournable, mais on dispose aussi d’un arsenal thérapeutique adapté à tous les cas de figure, pour les hommes et les femmes, selon qu’ils se savent porteurs du virus, qu’ils redoutent y avoir été exposés ou que leur mode de vie les rende plus vulnérables.

• Pour tout savoir de la prévention par les traitements (TasP), des traitements post-exposition (TPE) ou encore de la prophylaxie préexposition (PrEP), rendez vous sur le site sexosafe.fr, édité par Santé publique France, très complet, très didactique et sans tabou (Santé publique France, est un établissement public sous tutelle du ministère chargé de la santé).

• Ceux qui s’élèvent contre cette campagne arguent qu’elle pourrait heurter les enfants. L’argument ne tient pas la route, selon les pédopsychiatres que Pourquoi Docteur et 20 Minutes ont eu la bonne idée d’interroger.

• Enfin, sur la pertinence de cette campagne, on notera l’agacement de Marianne, qui consacre un éditorial à la polémique.

 

site-sexosafe Campagne de prévention du VIH : trêve de polémique, le message est importantPage d’accueil du site internet sexosafe.fr

 

Photo : Vandalisme d’une campagne de prévention contre le VIH adressée aux hommes gay. Captures d’écran Twitter @LRonssin – © Libération