Durée de lecture : 3 minutes

L’importance des adjuvants et la méfiance qu’ils suscitent

L’importance des adjuvants et la méfiance qu’ils suscitent
Mots clés des maux et maladies :

A LIRE DANS DE CE DOSSIER

Pourquoi vacciner les plus jeunes ?

Stimuler le système immunitaire dès le plus jeune âge semble être plus efficace et durable, contre des maladies infantiles courantes, qui pouvaient être au siècle dernier, mortelles ou laisser des séquelles.

lire plus

Vaccins : une piqûre de rappel face au doute

Les vaccins font sans cesse la une des médias, que l’on conteste leur intérêt, qu’on les juge dangereux ou que l’on presse les chercheurs d’en mettre au point de nouveaux. Sans prendre position, mais quand même un peu, nous avons essayé d’y voir clair.

lire plus

Un argument massue, que des sommités déchues brandissent contre la vaccination, est celui de la dangerosité des adjuvants. Le dossier est un peu plus complexe.

Rappelons, pour commencer, ce qu’est un adjuvant. On l’a dit, les vaccins ont vocation à déclencher une réaction immunitaire pour permettre à l’organisme de développer ses défenses. Avec certains vaccins (ceux basés sur des microbes “morts”), la réaction est innée, rapide et très localisée. Suffisante pour entraîner le système immunitaire, mais potentiellement douloureuse. Les autres, qui ne reposent que sur des fragments de microbes, sont plus anodins, ils n’exposent à aucun risque infectieux. Les désagréments sont moindres, mais ces vaccins sont moins efficaces. Ils le deviennent si l’on enrichit le cocktail vaccinal d’une substance à même d’augmenter la réponse immunitaire. C’est ce que l’on appelle un adjuvant, au premier rang desquels, depuis les années 1920, les sels d’aluminium (hydroxyde d’aluminium et phosphate d’aluminium).

En proie au soupçon, régulièrement à la une de l’actualité santé, ces adjuvants sont accusés par certains d’avoir des conséquences sanitaires graves, et ce n’est pas totalement faux. Chez une poignée de personnes, 500 cas reconnus en France entre 2002 et 2013, il est vrai qu’il a provoqué une « myofasciite à macrophages » chez des adultes, soit des lésions musculaires caractéristiques sur le site de l’injection, souvent à l’épaule. Elle est cause de douleurs, d’une grande fatigue, voire de troubles neurologiques. La communauté scientifique et les pouvoirs publics ne le nient pas et enquêtent, présumant pour l’heure d’une prédisposition génétique empêchant l’élimination de l’aluminium chez certains.

— Les sels d’aluminium —

En 2012, le Pr. Romain Gherardi, chercheur à l’Inserm, alerte sur les dangers des sels d’aluminium contenus dans les vaccins et lance une polémique. Il était l’invité du magazine de la santé, sur France 5, le 12 novembre 2012 : “Sels d’aluminium contenus dans les vaccins, attention danger ?

En 2017, après d’autres recherches qui ont permis au Pr. Gherardi de formuler de nouvelles hypothèses, l’Agence nationale de Sécurité du médicament (ANSM) a accepté de participer au financement d’une nouvelle étude (après le lui avoir refusé en 2012). Plus nuancé aujourd’hui, le chercheur estime qu'”il faudrait pouvoir adapter la vaccination à chacun”. Lire l’interview donnée à l’OBS (24 septembre 2017 ) : Vaccins : “Nous ne savons pas grand-chose sur les effets de l’aluminium“.

POUR ALLER PLUS LOIN

• Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla pariatur. Excepteur sint occaecat cupidatat non proident, sunt in culpa qui officia deserunt mollit anim id est laborum.

• Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat.

A LIRE DANS LA MÊME RUBRIQUE

LA PRESSE EN PARLE

fév.

2019
Nouvelle formule!

Entièrement restylée, la nouvelle formule de notre magazine, plus claire et plus dynamique, facilite la lecture. A lire sans modération!

A LA UNE

NOS ACTIONS

  • Bonnes idées pour une bonne nuit
    Bonnes idées pour une bonne nuit

    La qualité du sommeil se dégrade au fil des années et les conséquences sur la santé sont nombreuses. Nous vous invitons à réveiller les bons réflexes pour mieux dormir !

Share This
Skip to content