Durée de lecture : 8 minutes

Bien-être tendance responsable

Bien-être tendance responsable

Ci-dessus :

Ilaria Sgaravato, professeure de yoga, se prépare à l’atelier de Vinyasa yoga proposé aux participants de Lemon Zest Experience en septembre 2019.

Ralentir le rythme, être plus doux avec soi, avec les autres et avec la planète… La recherche du bien-être s’ancre dans nos habitudes de vie quotidienne.

Selon une étude Ipsos de 2015, les Français estiment aller mal. Pourtant, la recherche de bien-être est centrale dans toutes les facettes de nos vies, personnelle aussi bien que professionnelle. Pendant un week-end de septembre, à Paris, l’agence Lemon Zest* a réuni des acteurs de la slow life** et du bien-être. Votre magazine prévention santé préféré y était pour faire le point sur les grandes tendances du bien-être ! On vous raconte les nouveaux gestes qui font du bien au corps et à l’esprit, sans faire de mal à notre écosystème. Car nous faire du bien, c’est aussi être responsable.

— *Lemon Zest —

Lemon Zest, fondée par l’énergique Laura Merle, est une agence spécialisée en stratégie de communication, de marque, en événementiel et en gestion de talents dans l’univers du bien-être, du mode de vie slow life** et healthy lifestyle***. Elle est née “d’une volonté sociétale de mieux-être, de mieux consommer, de ralentir le rythme, de s’occuper un peu plus de soi et de ses proches, de privilégier la bienveillance, d’éveiller ses sens et de développer sa créativité” (source Lemon Zest).

**Le mouvement slow life est né dans les années 80, à la suite du mouvement “slow food” créé par Carlo Petrini, en Italie, pour s’opposer au fast-food. Ralentir le rythme, se reconnecter à la nature, prendre du temps pour soi et donner du temps aux autres sont quelques-uns des piliers de ce mouvement.

***Adopter une healthy lifestyle c’est choisir un mode de vie sain pour être en bonne santé. Oui, dans ce domaine l’anglais domine ! La base, c’est une bonne alimentation. Complétée par de l’activité physique et tous les moyens de gérer son stress au quotidien.

 

Rue de Turenne, à Paris, le 15 septembre 2019

— Avertissement —

Une fois n’est pas coutume, nous sommes allés à la rencontre de jeunes marques et nous avons questionné leurs fondatrices pour qu’elles nous expliquent en quoi leur démarche est différente. N’y voyez là aucune incitation, notre travail d’information s’effectue toujours en toute indépendance par rapport aux noms et marques cités. Mais il était important d’aborder ce sujet en donnant la parole aux acteurs des changements qui s’opèrent, en l’occurence dans la cosmétique et la parfumerie. Nous avons retenu, parmi les participants du Lemon Zest Experience, les deux marques qui nous ont le plus convaincus. A vous de décider si leurs propos sont pur marketing ou si leur enthousiasme est de nature à convaincre !

Le yoga trouvera toujours le moyen de vous surprendre

Le yoga est la pratique d’un ensemble de postures et d ‘exercices de respiration qui vise à apporter un bien-être physique et mental. Plus qu’une discipline, c’est un chemin initiatique. Il existe plusieurs styles de yoga et chacun met l’accent sur un aspect spécifique de cette pratique.

Le Yin Yang yoga flow rime avec « slow » : du calme, des étirements profonds, la recherche d’équilibre est le fil rouge de cette pratique globale. Et revoici notre dichotomie entre chercher et trouver. Oui, on peut le trouver cet équilibre, mais seulement à un instant T car il est éphémère. L’approche semble complètement cohérente avec le monde versatile dans le quel nous vivons, où rien n’est jamais acquis, et peut être facilement transposable dans la vie quotidienne. Deux styles de yoga opposés mais complémentaires sont donc mélangés : le Yin (le lunaire, le passif) et le Yang (le solaire, l’actif). La pratique du Yin Yang Yoga a pour objectif principal d’harmoniser ces deux énergies opposées à travers la circulation du Prana, l’énergie vitale, dans notre corps. La partie Yang est une pratique dynamique qui focalise sur les muscles, l’endurance, la force et la flexibilité. La partie Yin est plus lente, profonde et silencieuse ; il s’agit de relâcher ses muscles en tenant les postures longtemps. On y gagne davantage de force musculaire, de stabilité et on augmente sa volonté !

Ci-dessous, Pia Le Cannu, formée au karaté et à la boxe avant de devenir… professeure de yoga.

Le Vinyasa yoga se distingue d’autres pratiques par son côté dynamique. Particulièrement populaire en Occident, il permet de mêler sport, fluidité, créativité ou rythme. Oui, c’est du sport ! Vous travaillez votre endurance, tout en améliorant votre capacité respiratoire. Sur le plan mental, ce yoga participe à l’amélioration de nos capacités de concentration. En effet, en suivant les mouvements à effectuer, on reste concentré sur le moment présent. Côté émotionnel, le Vinyasa yoga aide à gérer stress et anxiété. Il permet également de travailler sur son lâcher-prise et de mettre à profit cet état d’esprit de jour comme de nuit car les effets bénéfiques sur le sommeil sont avérés.

Dans la vidéo suivante, Ilaria Sgaravato, professeure de yoga Ashtanga et Vinyasa, plus connue sous le nom HappyHealthyIla, nous parle des bénéfices d’une pratique régulière du yoga.

Les yeux fermés pour une meilleure conscience de notre responsabilité

Racheter de la pâtée pour chat, appeler maman, planifier les prochaines vacances… Stooop !
Toute la journée, les pensées se succèdent dans notre esprit sans répit. Impression d’être noyé, de surchauffer ? Le principe de base de la méditation est de développer son attention et sa concentration pour contrôler ce flot et prendre du recul par rapport à toutes ces pensées. Le développement de ces deux seules facultés peut avoir des répercussions extraordinaires sur toutes les dimensions de notre vie, en étant plus présent à ce que nous sommes en train de faire, d’avantage à l’écoute de notre corps, de nos aspirations plus profondes et également à l’écoute des autres. Faites le test pour savoir quel style de méditation vous convient : apprendre-a-mediter.com

Mise au point dans les années 1960 par le professeur Alfonso Caycedo, un neuropsychiatre colombien, la sophrologie quant à elle est une synthèse de techniques orientales et de relaxation occidentale.
C’est une approche très personnelle qui propose d’atteindre un état modifié de conscience, entre veille et sommeil, dans lequel la personne va pouvoir stimuler différentes capacités et ressources qu’elle ne soupçonne pas ou qu’elle exploite peu. Elle devient alors capable de se détendre, de se concentrer, de gérer son stress et ses émotions mais aussi de mieux mémoriser, de positiver et de se dépasser. Il s’agit aussi d’aider la personne à changer le regard qu’elle porte sur elle, sur les autres et sur le monde. Donc d’appréhender les situations de façon beaucoup plus zen afin d’avoir des réactions justes et adaptées.

La sophrologue Sarah-Jane Ennis nous présente sa discipline dans une interview à visionner ci-dessous.

Autre approche holistique, l’Ayurvéda agit pour retrouver et garder notre capital santé en créant un équilibre entre le corps, le mental et l’esprit. Science millénaire originaire du sud de l’Inde, elle est reconnue en 1982 par l’OMS comme médecine traditionnelle, enseignée à l’université et pratiquée dans de nombreux hôpitaux au même titre que la médecine clinique. Selon l’Ayurvéda, le corps est constitué d’un vaste réseau d’énergies qui alimentent, transforment, nettoient et protègent l’organisme. Découlant des cinq éléments fondamentaux – terre, eau, feu, air, éther (espace), ces forces qui interagissent et sont en mouvement constant sont appelées Doshas : Vata : air + éther, Pitta : feu + eau et Kapha : terre + eau. L’Ayurvéda vise à les équilibrer pour le bien-être général de la personne. En nous aidant à mieux connaître notre corps et les mécanismes qui le gouvernent, l’Ayurvéda nous permet de prendre notre santé en main. Une petite cure là-bas ?

D’autres angles de vue, aussi, côté cosmétique

Se faire beau et belle au naturel, non seulement c’est possible mais hautement recommandé ! Pour se sentir bien dans sa peau, pourquoi ne pas en changer ? Inspirons-nous du Gua Sha. Nooon, n’allez pas regarder sur Wikipédia, car il y est expliqué que le principe de cette méthode traditionnelle chinoise est de racler la peau, parfois jusqu’au sang ! Or, nous nous plaçons ici du côté de la douceur, avec une adaptation de l’outil et du geste qui va plutôt vers la relaxation. À l’aide d’un petit instrument en quartz rose, vous effectuez vous-même un massage du visage et du cou. Cela stimulerait les méridiens gentiment et améliorerait la circulation du sang. Ses bénéfices se ressentiraient également sur tout le corps car chaque partie du visage que vous travaillez correspond à un organe. Le Gua Sha serait donc un peeling naturel extrêmement efficace pour préparer votre peau à recevoir un soin. Mais pas n’importe lequel, évidemment !

Un atelier présenté par Absolution. Le Gua Sha est un quartz rose poli qui permet le massage du visage. Associé à une huile ou un produit cosmétique, il aurait pour vertu de relancer la circulation, et d’activer le renouvellement circulaire.

En effet, saviez-vous que les produits de la cosmétique classique sont composés d’eau à un taux compris entre 75 et 95 % ? De l’eau bien emballée mais inefficace car celle-ci ne pénètre pas les tissus, selon Estelle Piron, docteure ingénieure spécialisée dans les polymères naturels. Cette spécialiste de la peau, qui a conçu pendant plus de quinze ans des gammes d’injectables de comblement des rides à base d’acide hyaluronique, nous explique que la seule eau qui hydrate la peau est celle que nous buvons. L’idée est donc d’éviter qu’elle ne s’évapore grâce à l’utilisation d’une huile végétale. Selon la scientifique devenue chef d’entreprise, fondatrice de la marque Epicosm, ses oléo-sérums (oléo = huile) pénètreraient profondément dans l’épiderme et amélioreraient sa fonction barrière. Une fois que vous aurez choisi celui qui vous convient, vous êtes censé abandonner tout votre vanity et ne conserver que celui-ci car il est multi-fonctions. Un indice : chaque oléo-sérum peut s’appliquer sur le contour des yeux, ce qui est significatif de leur innocuité. Parfaitement éco-responsables, ces produits sont conçus, développés et fabriqués en France avec des ingrédients d’origine naturelle et renouvelable. Bien sûr ils ne sont pas testés sur les animaux et leur packaging est recyclable.

Pour finir votre « routine beauté », un pschitt de parfum… Là encore, on y regarde à deux fois, sachant que le prix auquel on nous vend les senteurs reflète surtout toutes les dépenses de packaging, pub, distribution et tutti quanti… Heureusement, de petites marques éthiques comme Nolença semblent remettre les choses à leur place : savoir-faire, éco-conception, prix juste… Ouf, on respire !

Après ce petit voyage dans les sphères alternatives du bien-être, vous aurez compris qu’au final, c’est vous qui décidez. Ce n’est pas nous qui le disons, c’est l’épigénétique ! L’épiquoi ? L’épigénétique, l’anti-fatalisme qui explique comment on peut avoir de l’influence sur ce que recèlent nos gènes et ainsi améliorer notre bien-être. Car notre environnement et nos modes de vies contribuent ou pas au développement et à la progression de certaines maladies liées à nos gènes. Nous sommes responsables oui, mais surtout de notre état de santé !

NDLR : La rédaction garantit que son travail d’information s’effectue toujours en toute indépendance par rapport aux noms et marques cités. Merci à Laura Merle pour son accueil.

Crédits

Interviews et photos : © Ethnomedia / jcm pour Apivia Prévention

A LIRE DANS LA MÊME RUBRIQUE

LA PRESSE EN PARLE

déc

2019
Re-découverte

Médecines d’Ailleurs, rencontre avec ceux qui soignent autrement

— Lire —

NOS ACTIONS

Share This
Aller au contenu principal