Durée de lecture : 4 minutes

( Parenthèse culturelle )

La santé aux Journées Européennes du Patrimoine

par | 31 août 2019

La santé aux Journées Européennes du Patrimoine

par | 31 août 2019

Quand on dit patrimoine, on pense souvent architecture, et on oublie le patrimoine culturel immatériel. Comme, par exemple, le yoga et l’acupuncture, deux pratiques liées à la santé inscrites au patrimoine immatériel de l’humanité par l’UNESCO.

Certes, l’UNESCO a aussi inscrit sur sa liste la bière belge et le repas gastronomique français… On ne commente ni ne valide donc les choix de cette belle institution. On veut simplement suggérer à ceux qui pensent encore que les Journées Européennes du Patrimoine sont uniquement l’occasion de visiter de vieux lieux poussiéreux, qu’ils n’ont peut-être pas raison…

La 36ème édition des Journées Européennes du Patrimoine auront lieu les 21 et 22 septembre 2019. Nous vous invitons à consulter le site du Ministère de la Culture et, en particulier, la page permettant une recherche par lieu ou par mot-clé des visites, événements, manifestations organisés pendant ces deux journées. Vous verrez que le patrimoine, c’est varié. Nous avons essayé avec le mot “santé”. Voici nos choix !

Carte des Journées européennes du patrimoine 2019

Carte des Journées européennes du patrimoine 2019

A Rezé, près de Nantes, le Chronographe propose un week-end original autour de l’exposition Prenez soin de vous ! Archéologie du soin et de la santé, au cœur du site archéologique de Saint-Lupien. Un atelier familial est organisé le samedi après-midi sur 20 000 m2 d’espaces verts, où l’on pourra récolter des dizaine de plantes médicinales. L’exposition, qui sera présentée par ses commissaires, deux archéologues de l’Inrap, permet de découvrir l’évolution des techniques pour remédier aux maux et maladies, du silex au premier scalpel en métal. Tout le week-end, on pourra trouver des réponses à ses questions. Ça veut dire quoi « prendre soin » ? Les médecins ont-ils toujours existé ? Est-ce qu’on se soigne de mieux en mieux ? Le handicap a-t-il toujours été pris en charge ?

A Bordeaux, on a retenu l’initiative originale de Médecin Sans Frontières, qui propose une visite de sa base logistique, pour comprendre comment est stockée et dispensée l’aide humanitaire de MSF.

Du côté de Lyon, le Musée des Sciences Médicales et de la Santé de Rillieux-la-Pape est passionnant pour les amateurs d’anatomie. C’est en compagnie de l’équipe de conservation que vous pourrez découvrir tous les secrets de l’anatomie humaine normale et pathologique : le droguier Gilbert de pharmacie (histoire du médicament, des drogues et des poisons), la salle Albéric Pont dédiée à la médecine dentaire et l’espace Lacassagne consacré à l’histoire du crime (affaires célèbres, techniques d’investigation, châtiments… ). Le dimanche, de 21h à 01h30, au cœur de la nuit, vous pourrez découvrir les collections du musée à la seule lueur de vos lampes de poche. Suprises garanties !

Près de Lyon encore, à Bron, la Ferme du Vinatier propose une découverte des grandes évolutions de la psychiatrie, dans une déambulation sur le site de l’hôpital en plusieurs étapes commentées.

Les parisiens auront l’embarras du choix, qu’ils apprécient les vieilles pierres ou qu’ils cherchent à peaufiner leur connaissances sur l’histoire de la santé.

L’institut Imagine, dédié aux maladies génétiques, ouvre ses portes et vous invite à découvrir votre patrimoine génétique !
ADN, gène, double hélice… autant de mots pour désigner notre patrimoine génétique. Ça vous intrigue ? Rendez-vous le 21 septembre de 11h à 17h pour en apprendre plus sur cette molécule au cœur de vos cellules et qui contient une grande partie de l’information nécessaire au bon fonctionnement de notre organisme.

Le musée des moulages, créé en 1885, abrite 4 807 pièces de moulages de cire réalisé au XIXème pour l’enseignement de la dermatologie. La collection est classée aux Monuments historiques depuis 1992.

A découvrir, L’histoire silencieuse des sourds, au Panthéon de Paris.
Une exposition très complète qui aborde les périodes de progrès pour l’instruction et l’intégration et la création de la première association sourde à Paris en 1836. Mais aussi ses périodes de régression, avec la montée de l’eugénisme à la fin du XIXe et, au XXe siècle, les stérilisations forcées et l’interdiction de la langue des signes…

Affiche de “L’histoire silencieuse des Sourds”

 

Plus classique, l’ancienne abbaye royale du Val-de-Grâce constitue, avec l’hôpital du Val-de-Grâce, le premier centre hospitalier universitaire militaire. Sa bibliothèque est la deuxième bibliothèque médicale de France et comporte plus de 40 000 ouvrages et près de 600 collections de périodiques, ainsi que le musée du service de santé des armées.

Au sud de Paris, une balade de 3h le long des chemins du magnifique parc de Perray-Vaucluse, permettra de découvrir l’histoire d’un hôpital psychiatrique à la qualité architecturale et paysagère méconnue, et le fonctionnement d’un site qui a vécu pendant longtemps comme une cité.

Nos dernières revues de presse

LA PRESSE EN PARLE

nov

2019
Défi

#MoisSansTabac. En novembre on commence par… essayer !

— Lire —

A LA UNE

NOS ACTIONS

Share This
Aller au contenu principal