du sang et du système immunitaire

Maux & maladies

du sang et du système immunitaire

Notre système immunitaire a pour fonction de reconnaître ce qui est étranger à notre corps et de le détruire. Lorsqu’il ne fonctionne pas correctement, les agents pathogènes comme des virus, des bactéries, des champignons, des parasites ou des cellules cancéreuses passent au travers des mailles défensives de ce système. Conséquence : des risques d’infections bactériennes, virales ou fongiques, et le développement de cancers. Cette immunodéficience peut être causée par la mutation d’un gène, par des pathologies prolongées (le diabète, le SIDA, un cancer comme la leucémie ou le lymphome…), par des médicaments ou par la malnutrition, courante chez les personnes âgées qui souffrent souvent de carence en calcium et en zinc.

Quand ce mécanisme immunitaire se retourne contre son propre corps et attaque l’organisme au lieu de le défendre, on parle de maladie auto-immune (psoriasis, sclérose en plaques.)… Elles sont très variées. Dans le diabète de type 1, ce sont les cellules du pancréas qui sont visées. La polyarthrite rhumatoïde s’attaque, quant à elle, à la membrane qui entoure les articulations. Le lupus érythémateux disséminé agresse de nombreuses cellules du corps de la peau, des articulations, des reins ou du cœur… La maladie de Crohn, qui touche le plus fréquemment l’intestin grêle, le côlon et l’anus, fait alterner des phases d’activité et des phases de rémission impossibles à prédire. Ces maladies sont inguérissables, mais on sait freiner leur évolution et apaiser certains symptômes.

Notre sang peut lui aussi être malade. Les hémopathies atteignent les leucocytes (globules blancs), comme dans la leucémie, un cancer où les leucocytes se multiplient anormalement ; les globules rouges, quand par exemple la concentration en hémoglobine baisse et provoque une anémie, souvent bénigne mais entrainant une fatigue et une pâleur inhabituelles ; les plaquettes, qui peuvent être trop ou pas assez nombreuses. L’hémophilie, quant à elle, est d’origine génétique, et concerne presqu’exclusivement les garçons. Le terme hémopathies concerne aussi les maladies des organes qui produisent les cellules du sang : moelle, ganglions lymphatiques, rate et les tissus lymphoïdes (intestinal, respiratoire…).

Le lait maternel, aliment sur mesure et premier vaccin

L’idée que des culturistes raffolent du soi-disant nec plus ultra des énergisants, du lait maternel acheté sous le manteau, a de quoi laisser perplexe. Et quid de ce bar de Tokyo, où des adultes un tantinet régressifs boivent au sein des serveuses ? Plus sérieusement, quelles sont les vertus du lait maternel ?

Loading
Aller au contenu principal