Durée de lecture : 3 minutes

Les conseils de Virginie

20 avril 2020

Virginie Charreau, diététicienne nutritionniste, nous rappelle qu’il est important de respecter notre chronobiologie, car le respect des cycles et des rythmes biologiques permet un bon fonctionnement de notre organisme. Nos mauvaises habitudes de vie entraînent souvent une « désynchronisation » qui peut être source de surpoids, de dysfonctionnement métabolique (avec un risque de diabète ou de maladie cardiovasculaire), mais aussi de comportements agressifs ou de capacités cognitives détériorées. A l’inverse, une hygiène de vie rythmée et régulière nous protège.
Côté alimentation, confinés ou pas, il est important de veiller à maintenir trois à quatre repas par jour à des heures régulières. Chaque repas doit idéalement être lui-même rythmé en plusieurs phases : au minimum une entrée, un plat principal, un dessert, en veillant à ne manger que de petites portions de chaque plat. Le rythme et la durée masticatoires permettent une meilleure assimilation des aliments et une bonne gestion de la satiété : croquez en cadence, tranquillement, en prenant votre temps ! Privilégiez les aliments riches en début de journée, écartez-les du repas du soir. Entre chaque repas, le grignotage est interdit ! Et enfin, buvez souvent, une ou deux gorgées d’eau.
Le rythme est partout, il est nécessaire à notre sommeil, à nos capacités de concentration, de coordination, à la croissance, à nos sécrétions d’hormones, de sucs digestifs, au maintien de notre température corporelle… Alors, pendant le confinement, il faut garder le rythme ! Ce qui est particulièrement vital pour la santé physique et mentale des enfants.

Visionner aussi nos vidéos !

LA PRESSE EN PARLE

Nov

2020
Etat des connaissances

Stress et confinement favorisent la consommation de cigarettes. Et cela n’est pas sans conséquence quant aux risques liés à la Covid-19 !

— Lire —

A LA UNE

Share This
Aller au contenu principal