Durée de lecture : 2 minutes

Edito

01 février 2020

Depuis vingt ans, les biologistes étudient des mécanismes appelés épigénétiques, dont la connaissance nous permet progressivement de comprendre comment l’environnement influence notre « code génétique » en incitant notre organisme à moduler le fonctionnement de nos gènes. Cette compréhension permet d’envisager le développement de nouvelles approches thérapeutiques. Mieux, elle prouve aussi que nous avons un rôle essentiel à jouer dans la prévention des maladies : privilégier des comportements et un environnement sains influence directement la manière dont nos gènes vont s’exprimer. Oui, nous aurions la capacité de reprogrammer en partie notre machinerie cellulaire !
Programmer l’expression de ses gènes comme on prend un cachet d’aspirine ? On y viendra peut-être, mais avec les précautions d’usage ! D’ailleurs, ces précautions ont été renforcées par la récente décision de l’ANSM de ne plus proposer le paracétamol et les anti-inflammatoires non stéroïdiens en libre-service. Incitation directe à s’automédiquer avec discernement.

Visionner aussi nos vidéos !

LA PRESSE EN PARLE

août

2020
Relaxation

Nous vous offrons une initiation vidéo à la sophrologie, pour un moment de relaxation quotidienne qui apaisera vos tensions, physiques ou psychologiques ! Avec Sarah-Jane Ennis.

— Accéder —

A LA UNE

NOS ACTIONS

  • Bonnes idées pour une bonne nuit
    Bonnes idées pour une bonne nuit

    La qualité du sommeil se dégrade au fil des années et les conséquences sur la santé sont nombreuses. Nous vous invitons à réveiller les bons réflexes pour mieux dormir !

Share This
Aller au contenu principal