Les conditions de délivrance des lunettes et lentilles ont été assouplies

Opticiens, ophtalmos, patients… chacun voit plutôt d’un bon oeil les nouvelles dispositions réglementaires qui facilitent le renouvellement des corrections optiques.

A la fois pour soutenir l’activité des opticiens et pour pallier la pénurie d’ophtalmologistes qui engendre d’interminables délais, la France a failli, l’an dernier, supprimer l’obligation d’ordonnance pour des verres correcteurs. Entendant le cri des ophtalmos, le gouvernement s’était ravisé.

Reste que, dans certaines régions, des patients doivent attendre plus d’un semestre pour un simple renouvellement de leur correction, même en cas de bris ou de perte. La situation devrait s’améliorer avec l’entrée en vigueur d’un décret, dont toute la filière s’accorde à dire qu’il va dans le bon sens.

Trois mesures clés

La délivrance des lunettes et lentilles demeure très encadrée, mais les opticiens ont gagné en autonomie. Désormais, s’ils constatent une urgence, les lunetiers sont habilités à équiper leurs clients sans ordonnance.

Sauf contre-ordre du médecin, la durée de validité des ordonnances est étendue de trois à cinq ans pour les personnes âgées de 16 à 42 ans. Enfin, comme ils pouvaient déjà le faire pour les lunettes, les opticiens, qui constateraient qu’une prescription de lentilles n’est plus adaptée, sont autorisés à la modifier. Avec l’aval de l’ophtalmo lors d’une première délivrance et en lui faisant remonter l’information après un renouvellement.

A lire ailleurs

Dans Le Parisien on écoutera les explications d’un opticien et sur RTL, celles du patron de la fédération nationale.

Sur le site spécialisé acuite.fr, on trouvera les réactions des associations professionnelles concernées et un point juridique exhaustif.

En février 2016, une étude faisait état d’un délai moyen de 85 jours pour un rendez-vous. Selon un récent sondage, six personnes sur dix en sont mécontentes.

Dans L’Obs, l’UFC évoque les causes de ces délais et suggère de passer par les centres de santé. C’est le crédo de la société Point Vision, à découvrir sur BFM. Une autre solution est de prendre rendez-vous sur Internet.

 

Crédit photo : © stokkete / Fotolia.com