Cancer de la peau : l’appel au secours délirant du Danemark au peuple français

Décalé, décapant, pince-sans-rire… L’humour et l’audace des communicants nordiques sont uniques. En témoigne la dernière campagne de l’agence danoise de lutte contre le cancer.

Montrant des croissants, l’un, joliment doré, orné du drapeau français et l’autre carbonisé, aux couleurs du Danemark, un présentateur TV aux faux airs d’officiel, ânonne dans notre langue : « Le soleil ardent est dangereux pour notre peau délicate et chaque jour un citoyen danois meurt d’un cancer de la peau ». A ses côtés, le teint à la fois blafard et cramoisi, des choristes en maillot de bain s’apprêtent à entonner des « ouille » et des « aïe » sur un air de requiem.

Loin, très loin, de nos campagnes d’information anxiogènes, sur une question de santé pourtant prioritaire au Danemark, où l’on enregistre deux fois plus de mélanomes qu’en France, ce pays joue la carte de la dérision et de l’absurde. Puisque ses ressortissants semblent incapables de se prémunir du soleil quand ils partent en vacances à l’étranger, he bien les autorités sanitaires danoises font mine de s’adresser aux habitants de leurs destinations favorites sous la forme d’un appel à l’aide solennel : « Help a Dane ». Autrement dit, « aidez un Danois » à adopter vos saines précautions (crème, ombre et couvre-chef).

On ne saurait évaluer l’impact de cette campagne ironique au Danemark, en revanche on est sûr qu’elle a eu un large écho dans la presse française. Merci donc aux Danois pour ce clin d’oeil et l’air de rien  pour ce message salutaire, car même avec la peau plus hâlée, nous ne sommes pas  immunisés pour autant contre les brûlures solaires.

• Sur le site helpadane.com, on visionnera le spot en français et ses variantes dans d’autres langues. Sur son compte Facebook, on apprendra, avec quelques photos de baigneurs « brûlés », à reconnaître un Danois sur une plage…

• Graphique de l’OMS à l’appui, PourquoiDocteur insiste sur le fait qu’en fonction de la latitude et du type de peau, nous ne sommes pas égaux face au risque de mélanome.

Allodocteurs, décrypte bien le sous-entendu de la campagne « chacun est responsable de sa santé » et le magazine de France TV en profite pour rappeler le b.a.-ba de la prévention ainsi que l’abcde de l’autosurveillance des éventuelles lésions cutanées.

• Sur cette question du dépistage, on relira aussi avec intérêt l’interview d’une dermatologue au Journal des Femmes.

• Egalement dans la presse féminine, Femme actuelle a succombé à l’humour caustique danois, quand le Figaro Madame a été sensible au côté « polar nordique » de cette campagne.

• Notez qu’en musique de fond, Le Figaro évoque à tort le Requiem de Mozart. Point donc, rectifie Le Point :  il s’agit de la Sarabande de Haendel.

• A noter enfin : dans un tout autre registre préventif, l’acteur australien Hugh Jackman, connu pour son interprétation du superhéros Wolverine, fait la une de la presse people. Il communique largement après sa sixième opération d’un cancer de la peau. A lire dans Closer ou VSD.