Indispensable don du sang

Indispensable don du sang

« Donnez librement, donnez souvent. Le don de sang, ça compte ». Le slogan de la journée mondiale des donneurs de sang, le 14 juin 2015, affiche ses objectifs : remercier les donneurs réguliers, motiver les jeunes à commencer, et inciter les gouvernements à assurer la qualité des soins aux donneurs.

« Merci de me sauver la vie » : le thème de la journée mondiale des donneurs de sang 2015 met à l’honneur ceux qui remplissent les poches. Depuis 2003, sous l’égide de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), les pays du monde entier célèbrent chaque 14 juin un don du sang « régulier, volontaire, et non rémunéré ». Cette année, le pays-hôte est la Chine, le Shanghai Blood Center collabore avec l’OMS par ses services de transfusion sanguine.

journee-mondiale-don-du-sang-2015 Indispensable don du sangDates et lieux de collectes sur jedonnemonsang.net

On se demande souvent pourquoi les campagnes de don du sang sont si fréquentes. Eh bien c’est parce que les durées de conservation sont limitées : de 5 jours pour les plaquettes, 42 jours pour les globules rouges, à 1 an pour le plasma congelé. Des dons réguliers et fréquents sont donc indispensables.

Le don basé sur le volontariat et le bénévolat assure une meilleure qualité du sang recueilli. Les statistiques montrent que les donneurs bénévoles et volontaires sont plus honnêtes sur leur état de santé (infections éventuelles, pratiques à risque récentes…), contrairement aux donneurs rémunérés ou de la famille du receveur. Selon l’OMS : « 162 pays ont fait état d’une augmentation de 8,6 millions des dons de sang provenant de donneurs volontaires non rémunérés entre 2004 et 2012. La plus forte augmentation des dons de sang volontaires non rémunérés a été observée dans les régions de l’Asie du Sud-Est (78%) et de l’Afrique (51%) ». L’objectif de l’OMS est qu’en 2020 tous les dons de sang dans le monde soient non rémunérés.

Les dons restent gratuits

Au mois de février 2015, les craintes ont flambé sur internet : le don du sang allait-il rester gratuit en France ? En effet, l’EFS (Etablissement Français du Sang) venait de perdre l’exclusivité de la commercialisation d’un des plasmas thérapeutiques qu’il produit. Le Conseil d’Etat avait permis à un laboratoire suisse (Octapharma) de le commercialiser également. Mais les craintes ont été vite calmées, le don du sang en France restant fondé sur trois principes : le volontariat, l’anonymat et la gratuité. L’EFS comme les responsables politiques sont attachés à ces valeurs. Comme l’EFS garde son monopole de collecte, la gratuité est conservée en France. En revanche, Octapharma a toujours la possibilité d’indemniser ses donneurs de plasma dans d’autres pays.

Sécuriser le don et la transfusion

Le but de cette journée mondiale est aussi de sensibiliser les gouvernements : ils doivent assurer une organisation nationale du don et de la transfusion, pour éviter les pénuries de sang et les transfusions dangereuses.

Pour l’OMS, les gouvernements doivent « garantir la qualité, la sécurité et la disponibilité de sang et de produits sanguins », même lors de catastrophes naturelles ou causées par l’homme et lorsque la demande est supérieure à l’offre, ce qui est le cas encore dans de nombreux pays.

Dans les pays à revenu élevé, comme la France, des échantillons de chaque sachet de sang sont analysés afin de dépister d’éventuelles infections (VIH, hépatite B, hépatite C, syphilis). Mais comme le précise l’OMS, encore « 25 pays ne sont pas en mesure de rechercher dans tous les dons de sang une ou plusieurs des infections susmentionnées ».

L’EFS a été créé en 2000. Il est le seul habilité à prélever du sang, du plasma et des plaquettes, et à fournir des produits sanguins pour tout besoin de transfusion en France. Il exerce une importante activité de laboratoire de biologie médicale, avec 527 millions d’actes réalisés en 2013. L’EFS est aussi très investi dans la fabrication de certains médicaments issus de produits humains (sang placentaire, cellules souches) et dans la recherche (avec l’Inserm et le CNRS entre autres). Il exporte parfois ses compétences à l’international, notamment pour coopérer avec des pays africains francophones.

Juste pour sauver des vies

Le don du sang permet de traiter chaque année un million de malades en France, selon l’Etablissement Français du Sang (EFS). Et des millions de vies sont sauvées dans le monde.

Le sang prélevé est parfois transfusé tel quel, surtout dans les pays à faible revenu, mais le plus souvent il est fractionné. Les globules rouges, le plasma et les plaquettes sont séparés, afin d’augmenter leur durée de conservation et de fabriquer des médicaments, comme par exemple les facteurs de coagulation contre l’hémophilie ou les immunoglobulines contre les leucémies.

Parcours-de-la-poche-extrait-efs Indispensable don du sang
Visualiser l’ensemble du parcours de la poche de sang
sur le site dondusang.net  (ci-dessus, extrait)

Le don de sang permet de sauver des femmes lors d’un accouchement, des enfants de moins de cinq ans gravement anémiés, de transfuser des patients lors d’interventions chirurgicales, de chimiothérapie et pour lutter contre des maladies du sang.

visuel-hopitaux-universitaires-geneve-don-du-sang Indispensable don du sangUne équivalence proposée par les Hôpitaux Universitaire de Genève

Alors plus d’hésitation, filez voir sur le site de l’EFS quels sont les lieux et les conditions pour donner son sang : www.dondusang.net.

• Le site de l’Organisation Mondiale de la Santé

• Le site de l’Etablissement français du sang

• Vers des vidéos de l’EFS :
Pourquoi donner son sang
Comment donner son sang

• Vers un article du Figaro au sujet de la gratuité du don du sang en France

• Tout savoir sur la Journée mondiale des donneurs de sang du 14 juin 2015 sur jedonnemonsang.net