Slime, à prononcer « slaïme », comme « aïe » !

25/05/2018 | LA PRESSE EN PARLE

Les autorités sanitaires alertent sur la toxicité du Slime « fait maison ».

Brûlures, allergies, atteintes des voies respiratoires ou de la fertilité, les risques encourus par les enfants et adolescents manipulant du Slime « fait maison », à base de produits du quotidien détournés de leur usage, alarment les autorités de santé.

Cette pâte à malaxer gluante et élastique, aussi connue sous les noms de « bave de crapaud », « morve de dragon » ou « caca de licorne », fait fureur dans les cours de récré. Enfants et adolescents adorent en fabriquer eux-mêmes, ajouter des couleurs et des paillettes (d’où le caca de licorne) et poster sur Youtube leurs réalisations, qui génèrent des milliers voire des millions de vue. Outre les heures de tranquillité que cela confère aux adultes, ces derniers l’aiment eux aussi pour son pouvoir déstressant. En mai 2017, le magazine Elle donnait même une recette pour obtenir cette « épaisse et so fascinante pâte ».

Pourtant, dès juillet 2017, le magazine consoGlobe.com identifiait notamment le problème du borax, ou acide borique, une substance permettant de rendre la pâte élastique mais qui peut provoquer des brûlures.
En décembre 2017 un article de Ouest-france.frnraconte l’origine du Slime, son histoire et met en garde lui aussi contre l’acide borique et ses dérivés qui, quels que soient les produits en contenant, ne doivent pas être manipulés de manière répétée. Or, pour faire du Slime, le borax est utilisé directement en poudre ou via des produits médicamenteux ou commerciaux : liquides pour lavage des yeux ou des lentilles de contact, lessives diverses dont l’usage est détourné à cet effet.

A savoir, des kits en vente pour fabriquer du Slime contiennent de l’acide borique. Top Santé rapporte que le jeudi 26 avril 2018, la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) a publié sur son site internet un avis de rappel concernant plusieurs lots en raison d’un taux d’acide borique supérieur aux limites imposées par la réglementation. On y lit aussi que l’idéal est de fabriquer soi-même sa pâte Slime en mélangeant de la colle blanche et du liquide vaisselle…

Mais ce n’est toujours pas la bonne recette ! En effet, le 4 mai dernier, l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) et la DGCCRF ont alerté les consommateurs sur les risques liés à la fabrication et à la manipulation du Slime dans un communiqué très clair et complet. L’autre ingrédient de base pour la fabrication du Slime est donc la colle, irritante, allergisante et responsable de maux de tête. On regardera d’un autre œil la colle qui sent bon l’amande après avoir lu ses effets néfastes sur francetvinfo.fr et sur franceinter.fr avec, heureusement, le lien vers une recette de Slime saine pour continuer à patouiller sans risque !

Crédit photo : © StockRocket – Fotolia.com